loader image
Site Overlay

[AA_Général_Spécifications] 3(PG) – Principes Généraux

AllianceAutiste | Général | Spécifications’s Docs [AA_Général_Spécifications] 3(PG) – Principes Généraux

Principes Généraux

Les Principes Généraux non-négociables devant guider toute réflexion ou action dans l’Alliance Autiste sont :

1/ Vérité (inclut réalisme, sincérité, honnêteté, transparence et rectitude)
Exemple d’application dans l’association du principe de vérité : Aucune forme de mensonge ou de tromperie n’est tolérée.

2/ Discernement (inclut lutte contre la confusion et l’amalgame, précision, justesse, rigueur et pondération)
Exemple d’application pour l’association du principe de la lutte contre la confusion :
Les efforts en ce sens doivent être prioritaires et encouragés, et non pas dénigrés.

3/ Harmonie (inclut cohérence, ordre, équité, impartialité et justice)
Exemple d’application pour l’association des principes d’équité, d’impartialité et de justice :
Ces principes sont incontournables et non-négociables.
Ils ne sont pas variables en fonction des parties.
Aucune injustice commise au nom de la défense de supposés opprimés n’est tolérable.

4/ Liberté (inclut toutes les formes de liberté de choix et le refus de l’autorité non préalablement acceptée)
Exemple d’application pour l’association du principe de liberté :
C’est un principe fondamental et vital.
Les limites de la liberté individuelle sont atteintes lorsque leur franchissement créerait une situation d’inéquité dans l’attribution des libertés, des dommages injustes et prouvés, ou des violations de règles préalablement acceptés.
En dehors de ces cas, aucune restriction de liberté n’est tolérable.

5/ Altruisme (inclut abnégation personnelle (absence de toute considération d’ordre personnel), bienveillance, compassion, respect du respectable, discrétion et humilité, correction d’erreurs)
Exemple d’application pour l’association du principe de l’abnégation personnelle :
Toute considération, conversation, action concernant une personne individuelle n’a aucune valeur dans l’association, est au mieux une perte de temps et au pire un danger, et doit être ignorée ou supprimée (à l’exception des cas de personne autiste défendus dans un projet précis, et d’exemples personnels pour illustrer le vécu autistique et sans jugements personnels).
Par exemple :
– les phrases contenant “je”, “moi” ou “me” (etc.) n’ont pas de valeur sauf si elles concernent la description d’une expérience personnelle utile pour un projet et sans jugement personnel sur quiconque ;
– les phrases contenant “tu”, “moi” ou “me” n’ont pas de valeur lorsqu’elle contiennent un reproche ou une considération négative ou contrariante (on remplacera “tu as fait telle erreur à tel endroit” par “telle erreur semble exister à tel endroit”) ;
– les phrases contenant “il”, “lui” (etc.) lorsque cela concerne des personnes n’ont pas de valeur sauf lorsqu’elles concernent des projets pour aider ou pour défendre une personne autiste ne participant pas à ces projets.
(N.B. : De tels projets d’aide individuelles sont exceptionnels et peuvent être entrepris uniquement pour illustrer un problème tout en concrétisant la recherche de solutions à ce problème.)
Exemple d’application pour l’association des principes de discrétion et d’humilité :
Il est indispensable de faire en sorte que la publicité, l’honneur ou la ‘reconnaissance sociale’ d’un Membre Actif ne puissent être augmentés par aucune publication ou action publique de l’association.
Si besoin, les publications doivent être anonymisées.
L’association n’organise aucune conférence.
Les Membres ne peuvent pas mentionner leur appartenance à l’association dans le cadre d’actions ou de publications organisées par d’autres entités (y-compris les instances des autorités publiques).
Les personnes ayant un besoin de ‘reconnaissance sociale’ ne peuvent pas faire partie des Membres Actifs.
Exemple d’application pour l’association du principe de correction d’erreurs :
Les Membres Actifs doivent reconnaître ouvertement leurs erreurs.
Les personnes infaillibles (ou se supposant telles) ne peuvent pas faire partie des Membres Actifs.

6/ Positivité (inclus recherche constante de l’amélioration, efforts, constructivité, pragmatisme, efficacité, défense de la vie)
Exemple d’application pour l’association du principe des efforts :
Le débat, la recherche de la vérité en réduisant les confusions, les efforts pour la précision et la justice, doivent être privilégiés et encouragés au lieu d’être considérés comme seulement pénibles ou secondaires.

7/ Calme (inclut sagesse et diplomatie)
Exemple d’application pour l’association des principes de calme, sagesse et diplomatie :
Même si certaines situations peuvent être irritantes ou révoltantes, les appels au calme, à la sagesse et à la diplomatie doivent toujours être écoutés et respectés rapidement.
Les comportements ou agissements qui contreviendraient à ces principes et notamment à un rappel n’ont pas de valeur pour l’association et ne peuvent être pris en compte.

8/ Dialogue (inclut concertation, ouverture et écoute)
Exemple d’application pour l’association des principes de concertation, ouverture et écoute :
Le débat est fondamental et ne peut jamais être refusé ou occulté.
Les décisions qui sont prises sans proposer de concertation aux autres Membres Actifs ne sont pas valides et peuvent être annulées à la demande de tout Membre Actif qui peut prouver ne pas avoir été consulté en temps utile.
Les préjugés, les ‘procès d’intentions’, les présomptions, spéculations et accusations sans preuves sont à proscrire absolument.
En cas d’incompréhensions, de désaccords ou de litiges, les personnes souhaitant s’exprimer doivent toujours être écoutées avec attention, patience et bienveillance.
Le refus de répondre en cas de désaccord n’est pas acceptable de la part d’un Membre Actif et, lorsque confirmé par son auteur, il entraîne la suspension ou la perte de ce statut.

0 0 votes
Article Rating
3 Comments
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Eric LUCAS
Member
1 year ago

Que pensez-vous de ces “Principes Généraux” ?

Vous pouvez cliquer sur les “bulles” vertes pour commenter un point en particulier.

Eric LUCAS
Member
1 year ago

Proposition de “Règle de la discrétion” (brouillon, idées en vrac…)

– si un membre de l’organisation parle *au nom de* l’organisation c’est évidemment dans le cadre d’un projet de l’organisation ;
– si un membre de l’organisation parle *DE* l’organisation alors cela doit être *aussi* dans le cadre d’un projet de l’organisation.
Ceci découle d’une règle qui interdit aux membres de mentionner (ou de montrer ou de laisser mentionner) leur appartenance à l’organisation (Alliance Autiste) en dehors de projets de l’organisation, pour éviter tout abus

Last edited 1 year ago by Eric LUCAS
Eric LUCAS
Member
1 year ago

They help us

Click a logo to know how